Chapeau bas !

Oh maisSarkozy a montré ce qu’il est vraiment : menteur, hâbleur, trompeur public, vrai socialiste. Et la commission d’investiture des LR-PS s’est comportée comme une servile chambre d’enregistrement des volontés du Führer monté sur ressorts : elle a démis Nadine Morano de l’étiquette « Herpès ». Point barre ./

Mme Morano, souffrez qu’on vous salue : votre conduite est noble. Vous n’avez pas cédé aux chantages du sieur Sarkozy, lequel pense très sérieusement que la France n’est PAS un pays « de race blanche et de culture judéo-chrétienne ». Il est ainsi des moments, dans la vie politique, où l’on doit choisir entre la mangeoire et ses convictions. Comme votre inspirateur, le Général, vous avez choisi le chemin rude, douloureux, plein d’aspérités, mais le droit chemin. Le peuple s’en souviendra, je l’espère, et vous êtes appelée à mieux que d’être un fonctionnaire soumis de Sarkozy.

Dans l’immédiat, le changement de leader à deux mois de l’élection régionale est une grosse erreur tactique, en même temps qu’une faute morale. Le Grand-Est, comme on dit, étant fortement contaminé par l’immigration, le FN y est très populaire. Même sans voir de tendresse pour ce parti, je souhaite son succès dans cette région, ne serait-ce que pour punir Sarkozy et son Herpès pour anti-patriotisme et traîtrise.

En tous cas, aucune voix de notre Camorra n’ira aux « républicains » de pacotille, fausse alternative au parti spoliateur.

Sacha

Share
Cette entrée a été publiée dans A la Une. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.