Manipulations, mensonges, fourberies : le train-train, quoi !

karaxagiecLes bien-pensants -traîtres à la civilisation occidentale- nous refont le coup de la pleurnicherie. On se souvient de l’ignoble mise en scène du cadavre du petit Aïlan, mort par la connerie paternelle mais offert en pâture aux bonnes gens pour faire admettre l’invasion de l’Europe. Aux USA, la gauche fanatique utilise la même technique pour essayer de forcer Trump à accepter une autre invasion. Donc deux cadavres dans le Rio Grande, copieusement photographiés pour faire bieurler dans les chaumières. J’espère que Trump tiendra bon : il a promis à ses électeurs d’en finir avec l’invasion des « latinos », c’est une mesure de salut-public. Quant à nous, du Rio Grande, on s’en fout. Comme on se tamponne le coquillard à juste titre du sort des envahisseurs importés sur le rafiot Sea Watch 3 commandé par une hommasse tatouée qui prétend forcer le blocus de la marine italienne à Lampedusa. Dans ce cas, Mateo Salvini doit tenir, riposter, par exemple en faisant  donner l’assaut à la barcasse par un commando héliporté et arrêter l’équipage pour piraterie.

Le niveau de rage est atteint contre les « progressistes », ces vermines détruisant la civilisation. Un nouveau crime se prépare avec une « loi » autorisant la PMA pour les gouines, en dépit des avertissements des psys quant aux conséquences prévisibles d’une rupture de filiation chez les malheureux enfants à naître de cette manœuvre délirante. Sans parler de la tératogénèse éducative consécutive à l’absence de figure paternelle dans une pseudo-famille constituée d’une paire de malades mentales. Le député Agnès Thill a été exclue de la secte à Macron pour avoir courageusement exprimé son opposition à cette PMA délirante. L’oligophrène Schiappa brandit contre cette femme l’accusation d’homophobie. Je pensais qu’avec les deux vipères Belkacem et Taubira, sous Hollande, le sommet de l’ignominie avait été atteint. Schiappa sprinte et laisse les deux viragos sur place ! Après cela, ils ne comprennent pas, ces sales « progressistes », pourquoi nous leur portons de la haine !

Valeurs Actuelles de cette semaine (27 juin 2019) nous offre un excellent dossier complété par Le Spectacle du monde. Titres respectifs : LES CHARLATANS DE L’ÉCOLOGIE  et CHANGEMENT CLIMATIQUE : MYTHE ET RÉALITÉ. En couverture, la photo de la malheureuse Greta, déesse infantile des climatolâtres, et en page 20 la mine effarée de la Nouvian. Du grand art ! Dans le cahier Spectacle du Monde, le lecteur trouvera des articles intelligents de climato-sceptiques : Richard Lindzen (« Le catastrophisme est sans fondement »), Benoît Rittaud (« N’ayons pas peur du temps qu’il fait »), François Gervais (« Petit éloge du dioxyde de carbone »), Vincent Courtillot (« Les secrets du soleil »), John Christy (« Les modèles climatiques surchauffent »), Susan Crockford (« Pourquoi les ours polaires se portent très bien »).

François Gervais, physicien, nous explique que pour 10 000 molécules d’air (oxygène et azote), on ne trouve que 4 molécules de CO2 (naguère, 3). Cela fait donc 4/10 000e, soit 0,0004 ou, en pourcentage, 0,04%. Ce gaz carbonique est indispensable à la photosynthèse et contribue au reverdissement de la planète, ce dont les climatolâtres médiatiques ne parlent jamais. Quant à la température, elle n’est montée que de 0,4°C en 75 ans. L’accroissement d’une molécule de CO2 pour 10 000 soit 0.01% est à l’échelle planétaire. C’est infinitésimal. Mais dans ce 0.01%, la France n’est responsable que de 0,9%, soit 9 millionièmes, autant dire pratiquement rien. Et c’est en raison de ce chiffre ridicule que la macronie nous taxe sur le carbone, nous interdit de brûler les déchets de nos jardins, nous fait payer à prix d’or l’énergie des moulins à vent et des panneaux solaires, nous casse nos voitures, veut nous fourguer des chariots électriques et des trottinettes électriques de baltringues. Et que les médias climatolâtres font défiler de jeunes cons gavés de propagande réchauffiste et complètement ignorants en matière de science ! QUELLE ARNAQUE ! C’est honteux, et les Gilets Jaunes ont raison de ne pas lâcher le morceau.

  Avec toutes les conneries escrologistes, « on a basculé dans l’anti-science », estime Mickaël Fronton (page 30). « Qu’une adolescente suédoise autiste (Asperger), manipulée comme une marionnette par des parents militants dise des sottises, cela peut malheureusement arriver.(…) Ce qui a une signification, en revanche, c’est l’accueil extraordinaire fait dans le monde ou en tout cas dans le monde occidental, fait à la personne de la jeune malade, à son discours irrationnel, à ses préconisations. Les plus hautes autorités civiles et religieuses, du président de la France au pape, la reçoivent, la prennent au sérieux, l’écoutent, la cajolent. » Aberration, maladie intellectuelle des « progressistes », mais aussi intérêts financiers énormes des fabricants de moulins à vent et autres escrocs aux longs crocs de la « transition énergétique ». Raison de plus pour tenir bon et combattre, violemment s’il le faut, les délires escrologistes. « Ce qui me frappe, c’est que les catastrophismes d’alors (allusion à des délires historiques bien connus) étaient portés par des gens intelligents et cultivés, alors qu’ils le sont aujourd’hui par des Greta Thunberg. » conclut Mickaël Fronton. « Les cons, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait ! » aurait conclu Audiard de son côté. Oui, l’Occident est malade, en pleine décadence, et les barbus ont libre-accès à cette Byzance corrompue. L’avenir semble bien barré !

Cela vaut-il la peine de parler de la soi-disant « canicule » ? Le « gouvernement » imbécile panique complètement et lance des « conseils » pressants, bêtes à faire rire les enfants comme s’ils étaient devant des clowns. Ces bouffons « progressistes » prennent définitivement le Peuple pour une bande cons, alors que les idiots, c’est eux-mêmes. Il faut chaud, j’ai soif ? Eh bien je bois, je ne porte pas de doudoune, je vais pas faire de bronze-cul à 14 heures en plein soleil. Remarquez, ce n’est pas nouveau : 0,5 cm de neige en hiver et c’est la panique sur les routes ; quelques piafs crèvent de la grippe, vite, des millions de doses de vaccin ! C’est que, puisque cette saleté d’État se mêle de la vie des gens au lieu de se cantonner à ses trois rôles régaliens, les « gouvernements » craignent la rogne vengeresse populaire si quelque chose tournait en quenouille. Ainsi va ce foutu pays qui jadis s’appelait « France » et que pourrissent les envahisseurs et les progressistes ! Mais le pire est que des margoulins lient cette canicule -qui n’est pas un évènement exceptionnel en regard de l’Histoire- au mythique « réchauffement climatique » ! Tenez, la hyène Carron a quitté un débat sur Sud-Radio parce que la majorité des auditeurs de la chaîne ne croient pas au « réchauffement » d’origine humaine. Quelle audace, ces ploucs, de contester le dogme de Sainte Greta du GIEC !

Hé, citoyens, camarades, si nous ne leur bottons pas le cul très, très vite, nous sommes foutus. Comme dirait Vautrin : « Haro & bastonnade ! »

Raymond

Share
Cette entrée a été publiée dans A la Une. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.