Fessée à Greta & baffes aux macroniques

eugene-et-macronGrosse colère du Média à propos notamment de l’homélie de la prêtresse en culottes courtes devant le parterre des abrutis LREM et le vote par la majorité de ceux-ci du CETA.

Bon, remettons les choses en place. La Planète ? Elle en a vu d’autres, et il n’est PAS en notre pouvoir d’interférer avec des cycles de refroidissement/réchauffement attestés par la paléoclimatologie. Nous n’y pouvons que tchi. Ce que peuvent raconter les pythonisses fanatiques genre Thunberg, les stipendiés du GIEC et les escrolos de service, ce n’est que pisse de belette servant de paravent aux marchands d’encolpions genre moulins à vent et trotinettes électriques pour villauds demeurés. Le pouvoir aurait donc raison de laisser tout ce délire climatique aux fous, s’il ne s’en faisait pas lui-même l’écho et n’infligeait pas à notre peuple une escrologie « punitive » qui le ruine. On ne peut pas contourner la Nature.
En revanche, concernant le CETA, c’est de la politique autant que de « l’économie », et il est du pouvoir des hommes de s’en méfier, de le combattre, de s’y soustraire. Nous ne sommes pas dans le même domaine quand il s’agit de Greta et quand il s’agit de Justin (Trudeau). C’est d’une autre secte qu’il s’agit, non plus celle des climatolâtres, mais celle des mondialistes cosmopolites, autrement dit des marchands du Temple.

Admettons qu’il soit de bonne guerre de mettre les abrutis de LREM en contradiction : on écoute Sainte Greluche et « en même temps » on importe avec des super-porte-conteneurs les produits douteux de Justinet. On couine contre le CO2 mais en en produit tant et plus avec les très gros Diesels des rafiots. Voilà, cela ne va pas plus loin que le bout des médias. Trop courte vue ! Il faudrait sonner le tocsin, montrer comment ce traité de dupes pourrait entraîner la fin de notre agriculture, voire nous faire consommer des produits suspects sinon avérés dangereux , éventuellement évoquer un possible déficit de la balance commerciale (déjà bien malade !) etc. Mais non, on semble se borner à des querelles de logiciens sorbonagres qui confondraient, sous prétexte de nourriture, le Big Mac avec un chateaubriand maître-d’hôtel : ce n’est pas ainsi que l’on avance.

A propos de nourriture, et de politique, il est vrai que Mégalo-le-Suprême est à un chef d’État ce que le Big Mac est à un plat de perdreaux truffés, malbouffe de pacotille contre grande cuisine raffinée. Normal : Mégalo-le-Suprême a été vendu à une (trop grosse) partie des citoyens de la même manière que MacDonald vend ses pâtés de schpountz, avec tambours, trompettes et clowns. Après cela, on s’étonne rue du Faubourg Saint-Honoré que le peuple ait des aigreurs d’estomac et les boyaux qui tricotent des napperons. Empoisonneurs, va !

Pour en revenir à la narvalotte suédoise, Emmanuelle Ménard avait fort opportunément, et en écho à tout ce que pensent les gens sensés, écrit sur le Jacassin (1) : « Greta Thunberg. Dommage que la fessée soit interdite, elle en mériterait une bonne. » Pas de quoi fouetter un chat, et la Thunberg devrait en effet être renvoyée à coups de pieds au cul dans son collège plutôt que de faire l’école buissonnière chez Mégalo-le-Suprême et Bergoglio l’Islamophile en débitant des conneries plus grosses qu’elle. Ah bien ! Ça ne plaît pas aux cœlodoxes(2) hurleurs de la Bien-Pensance dont le fameux « point Godwin » a tendance à s’élever exponentiellement. D’où un déferlement de haine outragée des pintades ridicules autant que médiatiques : « Quoââââ ! La fessée ! Maltraitââânce sur enfâââânt ! Blasphème contre Sainte Greta-du-GIEC ! » Bande de connards ! Tas de boue ! Pauvres type.esse.s désaxé.e.s (hin ! hin !) Ce n’est pas la fessée que vous méritez, vauriens, mais une bastonnade sévère avec des triques de bois vert, vlan ! sur vos culs pincés. Naturellement, le Jacassin, anticipant l’ire de cette imbécile de Marlène et de son Mégalo-le-Suprême de maître, ont simplement fermé le compte Jacassin d’Emmanuelle Ménard. Belle illustration de la « loi » de la mordante Avia (au fait, celle-ci porterait-elle une culotte bouffante ?). Vous avez dit « démocratie » ?

L’été a toujours été propice aux mauvais coups contre le peuple : CETA, et en catimini la loi sur l’insémination des lesbacks aux frais de la Sécurité Sociale, c’est-à-dire des cotisants forcés. Et en se foutant bien du sort des têtards à naître par l’opération des Docteurs Mengele !  Nous ne sommes que fin juillet, ne désespérons pas, la bande à Mégalo-le-Suprême doit bien nous mijoter quelque autre monstruosité en prime. Mais pas de pot, Marcheurs du vide : les Gilets Jaunes ne sont pas calmés, je participe régulièrement aux conciliabules de ceux de mon coin. Nous vous concoctons une petite surprise pour la fin de l’année. Et il n’y aura pas que nous pour vous courir sus !

Raymond

(1) Le Jacassin : tweeter (copyright Vautrin)
(2) Cœlodoxes : types professant des doctrines creuses. Archétype : Mégalo-Le-Suprême.

Share
Cette entrée a été publiée dans A la Une. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.