Contre nous de la tyrannie…

Flambubu« La reprise est là », claironne le clown élyséen. Ben voyons ! Nous le constatons chaque jour qui passe. Par exemple, nous avons perdu notre dernier « triple A », et tout le monde s’en fout. Il est vrai que la grande masse des pays médiocres n’a que des double-A. Enfin, avec la magnifique, mirifique, très intelligente gestion socialiste, faite de dépenses étatiques abreuvées par une fiscalité féroce qui croît cette année et croîtra en 2014 et 2015, tous les ingrédients de la réussite sont rassemblés. Décidément, Soliveau ne fait que répéter son habituel mantra, en espérant peut-être que le Ciel l’entende. Supposons qu’une embellie de l’économie à l’échelle internationale vienne soulager notre misère : il serait le premier à plastronner « je vous l’avais bien dit » alors qu’il n’y serait strictement pour rien. Il serait tout de même injuste qu’un incapable tire profit d’une situation totalement contraire à sa doctrine imbécile.

À propos :

Menteurs taubira valls

De si brillants ministres, des menteurs ? Rhôôôôô !

La Cour des Comptes continue à tire la sonnette d’alarme. Dans son rapport du 11 juillet, elle note la présence de Sa Bouffissure l’État à tous les échelons de la vie nationale, et selon des organigrammes qui ressemblent plus à un sac de nœuds qu’à une arborescence logique (voir la synthèse du Rapport Public Thématique de la Cour des Comptes, 11 juillet 2013). Vous avez dit « décentralisation » ?  « Les conséquences des lois de décentralisation n’ont pas été pleinement tirées en matière de partage des tâches entre l’État et les collectivités. Le contrôle de légalité qui devait en être le corollaire s’est en réalité atrophié. L’organisation locale demeure largement indifférenciée, malgré la diversité accrue des territoires. » Évidemment ! L’État – surtout socialiste ou umps- ne saurait renoncer à une quelconque des prérogatives qu’il s’est lui-même octroyées dans l’indifférence générale des citoyens. Vous en verrez les conséquences, par exemple dans votre commune où la loi socialiste oblige la configuration de 25% de logements « sociaux » très généralement occupés par de gentils assistés qui, souvent, les dégradent. Et Duflotte d’applaudir !

On disait naguère : « les États sont des monstres froids » Non ! Ce sont des monstres boulimiques, imbéciles, pagailleurs et tyranniques. La dérive totalitaire, en tous cas, ne fait plus aucun doute. La brutale répression des opposants à la loi perverse en est un bel exemple. Un autre exemple est la singulière mansuétude à l’égard des racailles, escarpes, voleurs, pilleurs, pourvu que ce soit des gens « biens », c’est-à-dire des apaches issus d’une certaine immigration. Silence sur les détrousseurs de cadavres de Brétigny ! Et plainte avec constitution de partie civile déposée par les barbus du « collectif contre l’islamophobie en France » à l’encontre d’Ivan Rioufol qui n’a fait que dire tout haut ce que le moindre citoyen peut constater. Rappel : les gentils membres du ccif sont proches de cette association de malfaiteurs, les frères musulmans, dont fait partie le tyran islamiste Morsi, heureusement viré par l’Armée égyptienne. Ils sont comme ça, nos tyrans socialistes : durs avec les patriotes, avec les chrétiens, suaves avec les pires ennemis de la civilisation !

Je pourrais continuer la longue litanie des méfaits de ce gouvernement de rencontre et de ses séides ; ce serait inutile : vous tous, mes lecteurs, la connaissez, et vous aussi, Messieurs de la police politique, qui me lisez pour le compte des fascistes au pouvoir. Ce que je constate – et qu’ont constaté tous les membres de notre Camorra – c’est que nous ne sommes ni dans une démocratie ni dans un État « de droit » (c’est-à-dire dans la légalité). Et cela perdurera, ne pouvant que s’aggraver, tant que les citoyens seront plongés dans la stupeur de la propagande style bizounours ou plus  belle la vie, continueront à consommer en dépit du bon sens, respecteront des institutions qui n’ont plus aucune légitimité. Et j’ajoute que ce n’est pas le gandhisme à la sauce catho de la Manif’ et des sympathiques Veilleurs qui seraient de nature à renverser la tyrannie. C’est seulement par une insurrection générale, ferme, violente s’il le faut, que l’on pourra chasser la caste politique et le gouvernement de rencontre.

Si cela n’intervient pas très rapidement, nous sommes foutus.

Raymond.

Share
Cette entrée a été publiée dans A la Une. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.