Les mercenaires du salafisme

Rodomontades d’un président par hasard, incapable patenté, naufrageur de son pays, qui voudrait se refaire une popularité dans un combat douteux.

flamby s-enva-t-en-guerre

Douteux, car en tout premier lieu, la guerre civile de Syrie est une affaire interne. Non que des états voyous ne tirent de loin les ficelles : l’affrontement est bien réel entre chiites pilotés par l’Iran et sunnites pilotés par les monarchies fainéantes de la péninsule arabique ; comme est réelle la partie de bras de fer engagée entre les Turcs d’Erdogan, nostalgiques de l’empire de la Sublime Porte, et les Iraniens plus ou moins nostalgiques de la grandeur de la Perse. Entre, également, la Russie qui veut sa place en Méditerranée et les USA qui ne se résignent pas à voir leur empire contesté.

Tout cela est orchestré, et les tribus comme les communautés religieuses de Syrie jouent chacune leur partie dans une meurtrière cacophonie. Il n’empêche : c’est tout de même une affaire interne, et aucun pays n’est habilité à mettre son nez dans cette affaire-là. Sauf peut-être Israël, dont la survie est perpétuellement menacée, et qui pour le moment observe activement : « Et Israël a dit et redit que ce genre de catastrophes sont inhérentes au monde arabe et ne nous concernent en rien malgré le désir éperdu de certains de nous foutre au milieu , quitte a nous condamner tout de suite après ; alors on s’est installes sur les fauteuils de jardin , une bière a la main pour contempler le spectacle mais gare au connard qui essaiera de résoudre ses problèmes en nous y mêlant . C’est pourtant clair, non ? », dit un contributeur Israélien sur le site eXtrêmeCentre. Je trouve cela très bien vu.

Douteux, secondement, car il doit être aussi très clair qu’aucun machin international n’est habilité à se mêler des affaires internes d’un pays. L’utopie fasciste d’un « gouvernement mondial » avec ses états-flics est à jeter rapidement à la poubelle de l’Histoire, comme toute aberration anthroponomique.

Le pire, dans cette histoire, est que l’Obama et le Hollande sont prêts à se faire les mercenaires des monarchies fainéantes. C’est Kerry, le missus dominicus d’Obama, qui a reçu des offres de financement d’une opération militaire, faites ouvertement, de la part de l’Arabie Saoudite, du Koweït et du Qatar. Autrement dit, des États chrétiens sont incités à faire le sale boulot, c’est-à-dire instaurer en Syrie une théocratie salafiste dont l’action serait, à brève échéance, d’anéantir les autres tendances religieuses et les religions non musulmanes. Voilà où l’idéologie stupide des « droits de l’homme » mène les Occidentaux ! Ne voient-ils pas qu’ils seraient les grands perdants de l’affaire ? Que nenni ! Il suffit de leur faire renifler le pétrole arabian light pour qu’ils soient prêts à n’importe quelle ânerie criminelle.

Tel n’est pas le rôle de nos Armées, par ailleurs clochardisées faute des moyens de combat appropriés que leur refusent, depuis Chirac, les politicards prétendant « gouverner » la France. Une Armée est là pour défendre le territoire et intervenir là où nos intérêts vitaux sont menacés. Je ne vois pas quels intérêts nous aurions en Syrie, encore moins dans une Syrie salafiste pourvoyeuse de terroristes islamistes.

La France périt de ses propres contradictions, de son « modèle » centralisateur, redistributeur, de la politique de facilité qui consiste à actionner le levier fiscal plutôt que de dégraisser la mammouth étatique. Et l’on voudrait encore accroître la dette et l’extorsion fiscale dans une aventure ridicule et illégitime ?

Raymond notait hier que la politique se jugeait dans l’assiette à la pompe à essence et chez le percepteur : c’est vrai. Mais on remplit encore l’assiette -même avec de plus en plus de difficultés- le réservoir -bientôt le litre de gazole sera au prix du n°5 de Chanel-, et l’on crache encore au bassinet faute de déclencher une salutaire grève de l’impôt. Là est le hic ! Ces Français avachis, assommés depuis 1940, ont perdu toute velléité de révolte. Cependant, ils sont majoritairement contre une expédition stupide et criminelle, voir les sondages. Alors qu’ils se réveillent et foutent en l’air ce pouvoir de clowns criminels !

Flamby doit lacher

Oui, il est bon de dire aux abrutis va-t-en-guerre pour des clopinettes qu’ils dépassent la ligne rouge. Mais il ne suffit pas de grogner, le temps des paroles est passé, vient celui des actes ! On ne peut ni restaurer un pouvoir UMP qui n’a que quelques différences de surface avec le PS, ni instaurer un pouvoir fascho-bonapartiste, ni, surtout, conserver cette coterie nuisibles d’idéologues fous qui prétend gouverner le pays. Nous entrons dans l’ère des révolutions, et le Peuple agacé doit en prendre conscience. L’antique classe politique, centralisatrice et caporaliste, doit crever ! Sinon, c’est nous qui crèverons.

Sacha.

Share
Cette entrée a été publiée dans A la Une. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.