Arnaque nucléaire et opération pédalo

singeLe crétinisme va bon train en Occident. L’Obama et la baronne Ashton croient avoir accompli un pas en avant en concluant un « accord » avec les mollah iraniens. Kolossale finesse ! En réalité, il n’y a pas d’accord : lisez (si vous parlez l’Anglais) le texte du prétendu « accord »… curieusement publié par les ayatollahs eux-mêmes ! En fait, les barbus exultent : ils ont réussi leur opération d’intoxication. Car soyez attentifs : vous trouvez dans le texte, répété à satiété, « Iran SHOULD…. » et non « Iran WILL… » ou « Iran MUST… » ; la « république » barbare « devrait » et non pas « doit » ou « va » faire ceci et cela.

Faut-il être parfaitement idiot pour s’imaginer que les mollahs vont se tenir « au seuil du nucléaire », développer uniquement des centrales civiles (en ont-ils besoin ? ils ont du pétrole, non ?) et s’abstenir de bricoler le plutonium pour faire la bombe ? Remarquez qu’il n’est pas question de démanteler les 3000 centrifugeuses destinées à enrichir l’uranium à 20%. Autre avantage : les imbéciles occidentaux vont durant six mois relâcher l’embargo ; conséquence directe, les barbus vont retrouver or et devises. Alors ils pourraient même respecter la lettre du brouillon, ne pas faire eux-mêmes la bombe, mais l’acheter en ready-made, avec des fusées, chez l’autre état voyou qui a déjà dupé les idiots : la Corée communiste.

Netanyahu ne s’y est pas trompé, qui a engueulé Barrack à Frites. Ni de nombreux membres du Congrès Américain -Républicains et Démocrates- qui estiment que le prétendu « accord » c’est du pipeau. Maintenant, on ne peut s’empêcher de penser à Munich, 1938, et à la « peace for our time » de Chamberlain. Les monstres ayatollesques visent nommément Israël (cf les déclarations tonitruantes de leurs Hitler enturbannés), mais visent aussi par ricochet les wahhabites, chapelle concurrente. Ce qui fait sacrément renauder les saoudiens qui menacent de changer de partenaire politique. Curieusement, je pense, à cause de l’imbécillité de l’administration Obambi, Vladimir Valdimirovitch devient un partenaire potentiel très fréquentable.

Rien d’étonnant, quand on voit les magnifiques résultats de la « diplomatie » obamesque au Proche-Orient : soutien aux fanatiques lors des « printemps arabes » et en Syrie, rapprochement irano-US etc… À cause de cela, l’Amérique n’est plus fréquentable pour certains. J’espère qu’Israël ne se sentira pas lié par la diplomatie obamienne, et frappera préventivement le nucléaire iranien, avant qu’il ne soit trop tard. J’entends dans notre Camorra des voix qui disent « de toute façon, Obambi est un crypto-islamiste ». Je me demande si c’est tellement exagéré, au vu de son action !

Et chez nous ? Car il faut bien revenir à notre pauvre pays dévoré de socialisme. Comme signalé dans l’article précédent, la gôsh essaie de jouer sur les ressorts du « racisme », mal qui selon elle frapperait les Gaulois. Tout ça à la suite d’une odieuse manipulation de la clique à Bitaura, destinée en fait à promouvoir le pire garde des sceaux que cette République ait connus. Une grande manif’ des bobos, qui, je l’espère, fera un « flop » gigantesque malgré le soutien des médias du Propaganda Staffel.

À ce propos, les manifs de la gôsh institutionnelle et fonctionnaire ne font guère recette, ainsi que nous l’avons vu la semaine dernière en Bretagne : au total, à peine 8000 manifestants encartés dans des « syndicats » archi-minoritaires et irresponsables. Rien à voir avec la seule manifestation de Quimper avec les « Bonnets Rouges », vous savez, ces gens « manipulés pas l’extrême droite et le patronat », comme l’expliquent si bien les gauchistes dont l’inénarrable Méchancon.

C’est égal ; la révolte est partout. Même dans les terres reculées du socialisme. Tenez, hier, en discutant avec une brave dame, employée chez un artisan, et femme d’agriculteur, j’ai entendu des propos qui me sont allé droit au cœur : ras-le-bol de la fiscalité, ils sont en train de tout casser, ces socialistes ! J’ai appris aussi que les jeunes agriculteurs allaient barrer l’autoroute A20, aujourd’hui même, à hauteur du gibet écotaxique de La Croisière (Haute-Vienne). Dommage : ils ne prévoient pas de jeter à terre le gibet en question.

Le pouvoir est dans ses petits souliers et cherche désespérément matière à fabriquer de la poudre aux yeux. Par exemple, Zayrault veut refaire une « mise à plat » de la fiscalité. Bricolage, car un tel chantier est immense, ça ne se fait, ainsi que l’explique Nicolas Doze, qu’une fois par siècle. Et encore faut-il pour cela travailler en terrain solide ; or tout s’effondre sous les pas de ces imbéciles de socialistes. Et tout le monde sait que cette opération ne sera que ripolinage du système actuel, pour sauver la dépense étatique, donc la fiscalité spoliatrice. La preuve : cet idiot de premier ministre commence par convoquer les « partenaires sociaux ». C’est-à-dire qu’il prend le problème à l’envers, avec ceux qui (légitimement) demanderont d’alléger la fiscalité sur les entreprises et ceux qui (illégitimement) demanderont le maintien de l’assistanat, de la protection étatique, bref : du calamiteux « modèle Français » d’appauvrissement. En prétendant confondre la CSG et l’impôt sur le revenu, par exemple, Zayrault montre qu’il na rien compris.

Bref : tout part en quenouille, et je pense que Captain Wreck et ses sbires attendent avec une impatience désespérée la « trêve des confiseurs » pour souffler un peu. Mais les confiseurs eux-mêmes risquent de renâcler si, comme c’est prévisible, leur chiffre d’affaire est moindre que les années passées, spoliation fiscale oblige.

Quelque chose se passe, on dirait bien que le Peuple en a marre et qu’il ne compte que sur ses propres forces, et non sur les partis du système et les syndicats pantouflards, pour changer les choses. Rien n’est acquis, évidemment, mais… Peut-être les conditions d’une « Opération Pédalo » (titre du livre de Paul Le Poulpe) sont-elles en voie d’être réunies. Ce serait bien pour la France.

Raymond.

Share
Cette entrée a été publiée dans A la Une. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.