Le gardien de but lui caressait les tresses avant le foute-balle

Un site bien-pensant, Médiapart, toujours à l’affût des « racisses » salement discriminatoires s’en prend à la fédé française de foot. Motif vaseux : ladite fédé tenterait d’imposer des quotas quant au nombre d’allochtones en formation dans ses centres. Et bêlants de couiner, comme il se doit.

Eh bien, je ne vois pas là de quoi hurler au racisme. Il est parfaitement normal d’en appeler à la préférence nationale, et cela devrait être une règle générale. Rappelons que ce sont les gauches, avant la guerre, qui justement avaient instauré la préférence nationale.

En sus, il est clair que beaucoup d’étrangers formés chez nous, une fois brevetés, fichent le camp ailleurs. Quel bénéfice pour la FFF, hein ? Et puis, que l’on se souvienne de cette ridicule « équipe de France » qui s’est conduite de manière scandaleuse lors de la dernière coupe du monde. Les Français y étaient très minoritaires, et l’on se souvient qu’Anelka et le prosélyte musulman Riberi s’étaient entremis pour ostraciser le Breton Gourkuff.

Alors Médiapart peut toujours brâmer à la lune : d’une part, ça m’étonnerait que la FFF ait eu le courage de mener une politique de préférence nationale, d’autre part même si c’était vrai, il n’y aurait aucune raison de la blâmer. Et enfin, des histoires concernant quelques millionnaires à cervelles de moineaux, cela n’intéresse que les imbéciles. Tempête dans un verre d’eau, bien dans le contexte de l’hystérie des bien-pensants.

Raymond.

Share
Cette entrée a été publiée dans A la Une. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.