Néologismes utiles

turquieVoici quatre néologismes issus de radicaux grecs.

Blabérophasie : action de débiter des discours nuisibles (blabero : nuisible). C’est très exactement ce que fait la bande de forbans qui s’intitule « gouvernement » et ses valets du Propaganda Staffel médiatique. Un exemple : par une honteuse inversion dont ces personnages en peau de lapin sont coutumiers, ce n’est pas le djihad qui est responsable de la situation actuelle, mais… Robert Ménard. Le blabérophasique est un être abject, payé avec l’argent extorqué aux citoyens.

Caromythie : engourdissement par une légende. Par exemple : on veut nous faire croire que la « république » c’est un régime libre alors que nous sommes en plein régime fasciste. Alors on combat un fascisme imaginaire en étant manipulé par un fascisme bien réel.

Érythroarque : gouvernant rouge. Ce qui est, on en conviendra, nettement le cas de nos prétendus dirigeants, dont nombre d’entre eux sont issus des rangs des trotskystes et autres communistes. Nous vivons sous une érythroarchie fasciste.

Bromophasique : personnage sanieux tenant des propos puants. Le plus drôle est que ce type de personnage accuse ses adversaires de proférer des propos « nauséabonds ». Comme disait Desproges, « l’ennemi est bête, car il croit que c’est nous l’ennemi alors que c’est lui ».

Merci, Oncle Sacha, pour ces néologismes utiles.

Ah oui, à propos : VIVE LES CORSES. Et aussi : l’Erdogan a la pétoche, alors ce salaud de complice des islamiques et maître-chanteur auprès des européâstres s’empresse d’obtenir la protection des valets otaniens. Saleté d’Otan ! Washington ne digère pas de ne plus être le seul maître du monde, on dirait !

Raymond

Share
Cette entrée a été publiée dans A la Une. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.