À bâtons rompus (sur le dos des fachocialistes)

AchmedFlamby en campagne. Il faut absolument que la progression du chômage devienne négative. Comme c’est économiquement impossible, même si on raconte ici et là que l’Europe envahie connaîtrait, paraît-il, une embellie économique, puisque la doctrine du « yes we tax » ne connaît pas de fléchissement, le mieux est de bricoler les chiffres. Nous apprenons ainsi qu’avec l’argent public le satrape élyséen entend bien faire disparaître en catégorie D quelque 500 000 chômeurs de catégorie A.

Le truc est évidemment une vaste arnaque. On veut mettre un demi-million de guzmen en apprentissage, et, c’est le plus ahurissant, dans les « domaines du numérique ». Si cette prétention n’était pas aussi perversement manœuvrière, il y aurait de quoi se taper le cul par terre. Quoi ! Popol-Emploi lui-même avoue que 37% seulement des « formés » retrouvent du boulot, ce qui ferait au mieux 185 000 emplois. Connaissant le rendement réel des interventions étatiques, qui se situe assez près de 10/00, je prédis que cela fera bon an mal an (surtout mal an) 500 emplois. Bon, mais ce n’est pas tout. L’arnaque consiste à faire oublier que les gars catégorie D continuent à toucher le chômedu pendant leur formation. Et en plus combien va coûter cette entourloupette ? Dans le milliard d’euros, payés par le cochon de contribuable. Qu’importe : l’essentiel pour le petit caïd est de pouvoir claironner qu’il a fait baisser le chômedu et donc qu’il peut se présenter et être réélu. Sale magouilleur !

Yes-We-TaxN’importe qui ayant les pieds sur terre et un peu de plomb dans la tête sait parfaitement que la vraie solution est de libérer les entreprises de toutes les saloperies que les socialistes leur ont collées sur les endosses : fiscalité délirante, code du travail fasciste, extorsion sociale, gabelle écolo. Mais ça, ce n’est pas dans le programme du fachocialisme. Mieux vaut user de tromperie, et la bande à Flamby s’y entend !

Le fric ainsi détourné pour la réélection du pire sagouin de la Ve république ne sera pas consacré à défendre les citoyens contre l’ennemi islamonazi. Pourtant, nos forces dites « de l’ordre » sont … à bout de force. Mal équipées, souffrant d’un équipement vétuste, décimées depuis le règne du Lapin-Tambour, elles sont, en plus, tenues en laisse et éventuellement lâchées contre les patriotes. Hollande est un gangster qui accomplit un hold-up permanent pour sa réélection. Il tient déjà les médias du Propaganda Staffel, et voilà-t-y pas qu’il veut une chaîne « d’information » continue, payée par la redevance idiot-visuelle (en fait par toutes les extorsions fiscales) afin de mieux encore intoxiquer le peuple. C’est un comble !

En attendant, nous souffrons. On nous désinforme avec un cynisme digne des états totalitaires (régime que nous subissons, évidemment !). Par exemple : le coup de Valence. Au passage, on se demande ce que des soldats font à défendre des mosquées : le djihad, que je sache, vise les koufar, pas les frères en religion, non ??? Suspect, ça. En tous cas, le fellaga qui a braillé « allahu snack-bar » en fonçant sur les artilleurs, ben voyez : c’est pas un djihadiste, parce qu’il n’a pas sa carte chez eux ! Non mais, on se fout carrément de la gueule des gens ! Ah ! On s’y entend, en hollandie, pour cacher la merde au chat sous les tapis ! Voyez : les envahisseurs ont multiplié viols et agressions la nuit de la Saint-merkel-chariaSylvestre en Allemagne (ne parlons même pas des caisses cramées en France, c’est devenu une tradition chez la racaille !), et le Propaganda Staffel a attendu le 6 pour en parler brièvement. Remarquez, chez la vieille Merkel, ils ont attendu quatre jours pour en parler. Et encore, parce que les réseaux de réinformation ont crié au charron, sans cela motus et bouche cousue ! En Allemagne merkélienne, la vieille peau ne change pas d’un iota sa politique d’encouragement à l’invasion. Pire : la conne bobotte de bourgmestre de Cologne demande aux femmes blanches de « s’adapter » aux envahisseurs. Faudrait-y-pas qu’elles portent le torchon burqa, des fois ? Quant à la vieille dingue, elle demande carrément, elle aussi, de s’adapter : « les Allemands doivent accepter que les jeunes immigrés soient plus violents que la moyenne ! » Réveille-moi, maman, c’est un cauchemar !

Pas besoin de dessin : il va rentrer encore plus de fellouzes en 2016 qu’en 2015 en Allemagne, et cette vermine se répandra dans toute l’Europe à cause de Schengen dont le faux-cul Lapin-Tambour déclare la « mort ». M’est avis, camarades, qu’il va falloir sérieusement se défendre et leur botter le derche. Et d’abord : se débarrasser de ces castes qui tuent nos peuples par leur politique délirante.  Préparons-nous à cogner dur, sacrebleu ! Pas de quartier !

Traîtres et inverseurs, pour le moment, se portent bien. Hélas ! Exemple d’inversion : le numéro « anniversaire » de la feuille gauchiste « Charlie Hebdo ». Nous autres, à la Camorra, nous félicitons de n’être pas tombés dans le piège de « je suis Charlie » et de
n’avoir pas suivi la manifestation hollandienne. Nous ne sommes pas « Charlie » et ne le serons jamais, et nous constatons que les brames sur la « liberté d’expression » ont débouché sur une singulière censure assortie de saloperies judiciaires.  Tout le monde CHARLIE_NEST_PLUS_CHARLIEconnaît la « une » que ce machin dédie au massacre : ce n’est plus le tyran imaginaire appelé « allah » qui est responsable des massacres djihadistes, mais le dieu d’Abraham, Isaac et Jacob, et en sus celui des chrétiens avec le triangle des trois personnes. Bravo, l’artiste, d’avoir aussi bien inversé l’affaire, comme si les djihadistes tuaient au nom de Jéhovah ou du Christ-Roi ! Une image trouvée chez ExtrêmeCentre remet les choses en place, comme on le voit ci-contre.

Bref : nous avons un régime en peau de lapin, qui inverse tout, se moque du peuple, l’enfume de propagande, et n’a aucun souci de démocratie. Au contraire ! Nous insistons pour dire que 2016 sera pire que 2015, et que l’union des patriotes, voire l’insurrections, sont notre dernière chance pour éviter cinq ans supplémentaires de tyrannie de la caste avec, à l’horizon, la charia. Il n’y a plus de choix qu’entre la soumission et la révolte.

Dernière minute : un fellouze a été scrafé dans le XVIIIe. Ce gentil démocrate voulait faire semblant de se faire péter façon puzzle dans un commissariat (en fait, il n’avait qu’un hachoir, mais comme les autres, ce narvalo a beuglé « allahu snack-bar !), les poulets l’ont arrangé aux pruneaux. Parfait, chapeau, les flics ! D’après le Parigot, les antiterroristes du parquet bien ciré n’ont pas (encore ?) classé ça comme acte terroriste. Ben, c’est que ça ferait désordre ! Parions un dentier de sans-dents contre la petite culotte de Julie qu’ils vont encore parler de « déséquilibré ».

Allez : « salade de légoumes » ou « a loukoum salade » !

Raymond

Share
Cette entrée a été publiée dans A la Une. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.