L’ethnocide contre les peuples européens

DjahidouTVLes fellouzes n’arrêtent pas d’en faire des leurs ! Normal, puisque des salopards les ont installés à pied d’œuvre en Europe au nom de la haine anti-autochtones Blancs et de cette aberration qu’ils appellent « drwâââ de l’ohm ».

Mais je ne vais pas faire comme les pleureuses officielles, assurer la Catalogne de mon ceci, de mon cela. Non. D’abord je n’aime pas cette province de gauchistes, et je me souviens d’une manifestation pro-invasion y rassemblant cent-cinquante mille minus habens cérébraux amis du barbare et ennemis de notre civilisation braillant « refugees welcome » en leur patois. Je déteste Barcelone, ses Ramblas, son Ring, et même sa Sagrada qui ressemble à une termitière. Je hais les bétonnages touristiques d’un pays qui manifeste… contre ces imbéciles de touristes apportant bon an mal an quelques millions d’euros !

Maintenant, lorsque ces saletés d’islamiques tuent, je me dis que tous ces peuples aveulis, abrutis de consommation et de propagande ne reçoivent, en somme, que le prix de leur lâcheté imbécile. Je n’ai aucune empathie pour les capons. Les bobos, ces dégénérés, peuvent toujours déposer des bougies et des nounours, brailler à la barbe des islamiques « nous continuerons à vivre comme si de rien n’était », « vous n’aurez pas ma haine » et autres insanités, les terroristes s’en foutent et rigolent. Et ils ont raison de rigoler et de mépriser ces lopettes.

C’est très curieux, tout de même, tout le monde sait que les tueurs sont musulmans, mais personne chez les « gouvernants » et dans le Propagandastaffel n’ose appeler l’ennemi par son nom. De peur de quoi ? S’imaginent-ils éviter la guerre religieuse qui ne peut manquer d’arriver ? Elle est déjà là, mais on n’oppose que quelques gesticulations à un ennemi que l’on ne veut ni nommer ni reconnaître comme ennemi. Au moins, Trump essaie-t-il de secouer tout ce monde de fiottes en évoquant la manière dont le général Pershing a maté une révolte musulmane. Horreur ! Hurle la bien-pensance ! Et pourtant, pour vaincre un ennemi féroce et cruel, le seul moyen est d’être aussi cruel et féroce, voire, davantage, que lui.

Car comment croit-on que le « camp du bien » (il faudra s’interroger là-dessus) a battu l’Allemagne hitlérienne et le Japon ? Pas avec de bons sentiments et des nounours, mais avec le « round-the-clock bombing » contre les cités, les immenses brasiers de Dresde et Hambourg, les bombes incendiaires de Spaatz sur le Japon, les bombes atomiques… C’est-à-dire avec une stratégie aussi ethnocidaire que celle des nazis, mais arrangée différemment.

Ne parlons pas des commentateurs et soi-disant « experts » bavant n’importe quoi à propos des méfaits terroristes. Trop facile de parler de « loups solitaires », radicalisé-express que leurs mères présentent sans vergogne comme de gentils enfants attentifs et prévenants. La réalité est que ces ordures baignent dans le liquide amniotique de l’islam, ils sont entourés d’amis et de complices. Et, surtout, ils bénéficient de la complicité parfois active des salauds qui les ont laissés venir à pied-d ’œuvre. J’ai vu sur le net la séquence lors de laquelle M. Alain Marsaud, ancien juge anti-terroriste, quitta le plateau de BFM-WC. Il a eu raison, après avoir entendu une ordure de journaliste (dont j’ai noté le nom sur mes tablettes pour suite à donner) l’insulter. En fait, le braillard gauchiste a trahi sa coterie en déclarant imprudemment : «Leur travail est de prendre des précautions avec la vérité », parlant bien entendu des nazis du Propagandastaffel. Eh oui ! Ces précautions-là, c’est le préservatif pour empêcher la vérité d’être féconde ; c’est la dissimulation, le mensonge, le travestissement des mots. Voilà ce que c’est, la secte médiatico-politique. Un concentré de haine ordurière.

Pendant ce temps, l’importation d’envahisseurs et de fanatiques islamiques va toujours bien, merci Soros ! Enfin un peu moins depuis que les Identitaires ont lancé l’opération « Defend Europe ». Les salauds du Propagandastaffel auront beau parler d’un « bateau nazi » (Il fallait l’oser, mais les cons ça ose tout) s’en prenant aux « pôvres » naufragés et surtout aux passeurs, le fait est que l’action des Identitaires a fait bouger les lignes. Les Libyens désorganisés par Sarkozy et Blair commencent à réagir, et en Italie on prend conscience de la collusion entre ONG, Mafia et passeurs. Alors ceux qui traitent les identitaires de « nazis » devraient penser un peu qu’un gant, même retourné, demeure un gant : les fascistes, les nazis, ce sont ces recto-humanistes qui organisent sciemment, par haine de leur race, de leur histoire, l’ethnocide des peuples d’Europe.

Je dis bien : eth-no-cide. Car c’est à cela que conduisent à la fois l’avortement de confort, le féminisme outrancier, et l’importation massive d’allochtones venus de terres de cailloux et scorpions. Ils débarquent avec leurs illusions, leurs mœurs, leur religion, et telle la Caulerpa Taxifolia, détruisent les espèces autochtones. Il n’y a pas à en douter : le gauchisme, le boboïsme, le générisme, les Merkel et Cie sont bel et bien des ethnocidaires. Ils font un crime contre l’humanité, mais se croient dans le « camp du bien » parce qu’ils ont décidé une fois pour toutes que l’homme Blanc européen est la Mal. Pauvres débiles !

Moi je leur dis, à eux et à leurs protégés : « vous avez ma haine ! » et vous aurez celle de tous ceux qui, persécuté parce qu’ils ne sont pas d’accord avec l’ethnocide des européens, subissent les foudres d’une prétendue « justice » complice. Vous vous croyez bien à l’abri parce que la masse populaire, abrutie par vos soins, ne vous décapite pas encore. Mais patience ! L’Histoire ne se fait pas uniquement par la volonté des masses, elle se déclenche souvent par l’action de quelques hommes décidés. Nous allons régler nos comptes.

Raymond

Share
Cette entrée a été publiée dans A la Une. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.