La rage des faux Monnetyeurs

fil-du-mensonge_Revenons au livre « explosif » de Monsieur de Villiers. Comme prévu, la racaille « progressiste » hurle au complot, alors qu’elle a occulté des vérités que l’auteur révèle documents à l’appui. Il en révèle d’autres tout aussi gênantes pour les européâstres. Je conseille de regarder un document BFM-WC où Philippe de Villiers est devant l’inquisitrice macronique Ruth Elkrief, voyez ici. L’inquisitrice fait des efforts nerveux et désespérés pour faire taire Monsieur de Villiers, mais elle se heurte à la tranquille assurance de celui-ci, qui montre une merveilleuse maîtrise de soi et finit toujours par faire passer son message. L’idée des margoulins de BFM-WC était certainement de faire dire à Philippe de Villiers : « votez pour la liste de… » (sous-entendu : du RN), mais en dépit des insistances de l’amie de MacNéron, le « lépreux » amoureux de la France explique qu’il est simplement celui qui sonne le tocsin. Libre aux citoyens d’en tirer les conséquences. Au temps pour Elkrief. Car l’ouvrage de Monsieur de Villiers figure ce matin (13 mars 2019, 11 h 55) en troisième position au palmarès des ventes de livres chez Rue des Livres, alors qu’il n’était qu’en douzième position il y a deux jours. Voilà qui montre que l’ouvrage de Philippe de Villiers correspond à une attente, et l’Obs(édé), les faux historiens de la « construction européenne » (faux Monnetyeurs !), les européâstres, auront beau clabauder, il fallait que la vérité fût dite. À deux mois des élections pour le « parlement » européâstre, ce livre vient à point. Une autre révélation lancée mardi dernier par Madame Le Pen, celle du financement du parti européâstre ALDE (assonance curieuse avec la Halde, non ?) par les multinationales dont Bayer-Monsanto, a bel et bien été admise de force par les médisatres, car c’est un fait pour qui s’amuse à rôder autour de la commission et du parlement : des nuées d’agents d’influence, vrais corrupteurs, travaillent à faire voter des « lois » les favorisant. Monsieur de Villiers avait, du reste, largement développé ce scandale dans Le Moment est Venu de Dire ce que j’ai vu.

La traduction en Français de l’article majeur de Lisa  Littman : Rapid-onset gender dysphoria in adolescents and young adults est disponible sur la page « Téléchargements », en document .pdf. Je me suis efforcé de traduire au plus près du texte originel, tout en signalant dans des notes mes hésitations sur certains passages grammaticalement obscurs. Pour le moment, je ne commente pas, je laisse les lecteurs se faire une opinion sur ce qui est décrit dans cet article. Cependant, j’entends en faire prochainement un commentaire, et je me fous bien des censeurs et des chats-fourrés qui me chercheraient des poux dans la tonsure : c’était pour moi un devoir civique et moral de faire connaître cette étude. Coïncidence, cette publication tombe au moment où les lecteurs de l’excellent site LesObservateurs.ch apprennent qu’une opération de propagande prosélyte des pervers va se dérouler à Paris « dans 20 jours », soit le 21 mars : « Paris : «Queer for Kids»: un atelier queer pour les 7-14 ans ». Un des animateurs a pour sobriquet « Judas la Vidange », ce qui laisse penser, mais vous vous en doutiez, que c’est de la m…. Rapprochez cela de ce qui traîne sur les sites pervers, et vous pourrez juger. Enfin, il est intéressant de rappeler que la « queer-week » (appellation contrôlée made in les campus démocrates des USA, car on ne sait pas parler le Français dans les milieux « progressistes ») a été inventée par les petits génies de Science-Po (ou « Science-Pot » comme on dit « Pol-Pot »), vous savez, ce machin qui prépare les décérébrés à traverser la rue pour entrer à l’ENA -encore un palindrome !- voisine. La boucle est bouclée : libéralisme et libertarisme, fric et perversion ne font qu’un.

Je n’ai pas de liste Orbán pour qui voter, c’est dommage ! Enfin, soyez sûrs que je ne voterai ni Macron ni LR, ni pour aucune liste « progressiste ».

Sacha

Share
Cette entrée a été publiée dans A la Une. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.