Houloulou !

diablesse-gj« 49 personnes ont été tuées lors de la prière du vendredi dans des fusillades contre 2 mosquées de Nouvelle-Zélande. » D’après que le « terroriste » serait Blanc, d’extrêêêême drwâââte et admirateur de Trump. Houloulou ! D’accord, ce n’est pas bien, mais… Je n’ai ni télé ni radio, mais je sens que l’haleine pestilentielle de la bien-pensance plombe rudement l’atmosphère. Il faut s’attendre à des cris de basse-cour dans les moyens de propagande de masse, un défilé de super « spécialistes », d’irresponsables d’organisation racistes anti-Blancs (communément appelées « antiracistes »), et même d’immense philosophes comme BHL (dit « Béchamel »), et même l’imam Komiresphir. Revoilà les « zeur-les-plus-sombres », l’horrible menace de « l’estrème droite ». Nul doute que les européâstres macroniques vont instrumentaliser l’incident (oui, j’écris « l’incident ») pour flétrir leurs adversaires « populistes ». Car voyez, le Padamalgam est un médicament à usage unique : il ne fonctionne que lorsque les auteurs d’un attentat sont musulmans, jamais dans les autres cas. Et puis une élection vaut bien toutes les conneries proférables possibles. Bref : ça tombe à pic !

Tout de même, si l’on compare le nombre des victimes avec ceux du seul Bataclan, de Syrie, d’Irak, d’Afghanistan, l’islam gagne par KO technique. Cela dit, l’affaire n’a rien d’étonnant, il était même prévisible que face à la menace et aux exactions islamiques des gars se révoltent et passent à l’acte en rendant coup pour coup, puisque que les États censés défendre les citoyens ne font rien. Il se peut aussi -allez, j’y vais de mon couplet complotiste- que le gusse ait été un peu téléguidé par quelque mafia gauchiste, cela s’est vu.

Ah, autre chose. J’apprend d’ici et de là qu’une bande d’imbéciles veulent mettre les gens, singulièrement des lycéens, en grève pour… « le climat » ! J’ai déjà dit cent fois que cette histoire de réchauffement d’origine anthropique était un pur délire, et surtout que des hommes (peut-on encore les appeler comme cela ?) d’aujourd’hui se croient tellement plus fort que la Nature qu’ils s’imaginent pouvoir changer « le climat », cette chose dont en fin de compte on ne sait pas grand-chose. Péché d’orgueil, crime d’hubris ! Je ne connais pas trop bien l’origine de cet appel dérisoire à la « grève » (mondiale, s’il vous plaît !), et je m’en fiche, mais il semble que les moyens de propagande de masse mettent en vedette une gamine, Greta Thunberg. On se souvient qu’elle était allée à Davos, et même on faisait croire qu’elle avait forcé le passage… dans une zone où étaient rassemblés les plus grands criminels de la planète, donc hyperprotégée. Foutaises, c’était un coup monté de propagande. Elle serait suédoise, et l’on sait dans quel marasme culturel et intellectuel se trouve actuellement la société suédoise. Et elle serait autiste « Asperger ». Très intéressant.

Le syndrome d’Asperger, que j’ai étudié sur des cas assez nombreux, se présente comme suit : (A) troubles de l’interlocution, (B) troubles de socialisation, (C) atteintes neuro-sensorielles. Allons plus loin ; On distingue en fait sept caractéristiques générales : Les Asperger (1) résistent aux changements. Un simple détour sur le chemin qui mène de la maison à l’école peut être une terrible source d’angoisse. (2) Ils présentent une altération des interactions sociales c’est‐à‐dire qu’ils ont de la difficulté à comprendre les règles sociales. (3) Ils ont des intérêts restreints. (4) Ils ont des difficultés de concentration. Ils sont très sensibles au bruit, au toucher, au mouvement et à la lumière du fait qu’ils sont incapables de moduler les tensions sensorielles. (5) Ils ont une altération de la coordination motrice qui cause des difficultés à écrire, dessiner, lancer une balle (par exemple) ; (6) Ils ont des difficultés scolaires en particulier pour des tâches demandant du raisonnement ou de la résolution de problèmes. (7) Ils ont une vulnérabilité émotionnelle, c’est‐à‐dire qu’ils ne réagissent pas adéquatement face aux demandes de l’environnement scolaire.

La pauvre petite Greta Thunberg n’est pour rien, en fait, dans tout le barnum mené par les « réchauffistes » et surtout par des financiers avides d’exploiter la peur climatique pour vendre des compères-loriots « écologiques » parfaitement inutiles, voire nuisibles. Il est honteux, coupable, criminel d’exploiter cette gamine pour duper le monde. Ces gens-là n’ont aucune éthique. De fait, comme les gens de bon-sens ne croient guère à ces fariboles (bobos exceptés, mais ce sont des idiots redhibitoires), c’est aux plus fragiles que l’on s’adresse, à des ados boutonneux susceptibles de dysphorie du genre, à la tête mal faite et bourrée d’idéologie par les profs gauchistes experts en tératogénèse. Parents ! Bottez-leur le cul, nom de Zeus ! Vous allez voir : les MPM vont sauter sur l’occasion de cette « grève » ridicule pour une fois de plus, après les délires algériens, occulter les Gilets Jaunes

Ces Gilets Jaunes dont, selon un sondage BFM-TV, 61% des citoyens auraient une opinion positive. Ces mêmes citoyens, d’ailleurs, pensent à 63% que le barnum macronique du « grand débat national » ne débouchera sur rien d’important, sinon de concret. Vous comprenez bien qu’il faut cacher les incontinences du chat sous le tapis : la Nouvelle-Zélande en offre un, et l’autre les réchauffistes le tissent. Franchement, je hais cet Occident décomposé !

Laissons tisser le mérinos. Polémia nous invite à lire une séquence intéressante parue sur Youtube (faites vite avant qu’elle ne soit censurée !) :

Héhé ! Voilà qui ne va pas du tout plaire à la bien-pensance ! Mais on savait déjà tout cela, simplement la bien-pensance s’efforce de l’occulter. Le QI n’est pas un instrument de mesure fiable ; lorsqu’on sait comment il est fabriqué, on s’aperçoit qu’il ne mesure pas « l’intelligence » (dont très peu de gens savent ce que c’est) mais seulement un taux plus ou moins élevé de conformisme, même dans les épreuves les plus formelles. Ce qui explique qu’il n’est pas exportable d’une culture à l’autre. En revanche, si comme tous les hommes sont bipèdes, tous, sauf pathologie, ont une faculté de langage (logique), d’outil (technique), de socialité (sociologique), d’éthique (axiologique). Mais il y a des différences remarquables parmi les races humaines. Cela tient au fait que toutes ces facultés ne sont pas du tout transcendantes, mais tiennent à l’activité du substrat cérébral. Et lui, eh bien il est génétiquement déterminé, et tous les hommes n’ont pas le même cerveau. Il y a par conséquent des différences qualitatives. Tirez-en vous-mêmes la conclusion !

Sacha

Share
Cette entrée a été publiée dans A la Une. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.