Encore un an de peste passé, encore un an de peste à venir !

2021-au-maquis-smallEncore un an de peste passé, encore un nouvel an de peste qui s’avance. Il en va ainsi depuis des lustres. Depuis que ce peuple de Gaulois, de Romains et de Francs, réputé pour sa furia dans les batailles, s’est voué à une dépendance inconséquente de l’État, a abandonné sa vertu virile. Nous vivons dans un marigot infesté de « wokes », de pervers, de truands, d’imbéciles et d’escrocs.

Soljenitsyne, je crois, expliquait aux Occidentaux que leur futur était connu de lui, car il avait vécu le passé de son pays, la Russie, au XXe Siècle ; ce futur de l’Occident sera celui de la tyrannie totalitaire car ce qu’il manque à ces peuples avachis de l’Ouest, c’est le courage. Quelques esprits avisés dénoncent avec raison cette dérive totalitaire, qui rampait naguère mais éclate désormais au grand jour. L’erreur est de l’appeler « dictature », car cette disposition d’exception est solidement encadrée par les constitutions des pays. La tyrannie, elle, n’est pas la délégation exceptionnelle d’un pouvoir accru, mais le fait que le pouvoir est illégitimement comme illégalement confisqué par un homme ou une coterie. Nous entrons dans l’ère des tyrans.

Oui, 2020, à la faveur d’une épidémie assez bénigne, mais habilement exploitée -sinon provoquée- par des êtres assoiffés de pouvoir, a vu l’incarcération de millions d’âmes aveulies par une savante propagande combinant la peur, le chantage et l’incitation à la honte. Bien peu sont ceux-là qui osent braver la propagande. Mais ceux-là vivent car ils se battent !  Le reste ne vit pas, il survit dans un lâche abandon. Année funeste où l’on vit en Amérique un coup d’État réinstaller au pouvoir, par voie de fraude éhontée, des énergumènes pervers, corrompus, sans foi ni loi. Où l’on vit partout l’État, incapable de remplir ses rôles régaliens, s’immiscer dans la vie des familles avec une insolence encore jamais vue en Occident même au temps d’Hitler.

Deux ennemis : l’islam et le communisme. Le premier est nettement identifié, jamais combattu autrement qu’en rodomontades. On croyait l’autre disparu ; on avait oublié qu’il tient encore sous son joug une grande partie des peuples. C’est ainsi que l’Occident nourrit le communisme : on fait de ces pays aux peuples serfs, l’atelier de l’Occident. Que disait Lénine ? « Le capitalisme nous donnera lui-même la corde pour le pendre ». C’est ce qui se passe. La Chine s’empare de nos techniques et enrichit sa nomenklatura en nous vendant de la bimbeloterie « branchée ». On dit qu’un million et demi de membres du parti communiste chinois sont répandus en Occident pour jouer le rôle d’agents d’influence. Nul doute qu’ils ne soient partout, près des gouvernements, des entreprises, des administrations. Ils achètent, ils corrompent.

Le jeu de ces agents d’influence communistes est facilité par la décadence intellectuelle des fausses « élites » occidentales prônant la haine de soi, de son pays, de son histoire, la fin des frontières en tous genres et « genres », le gouvernement mondial. Mais qui gouvernerait, idiots utiles que vous êtes ? Une nomenklatura de communistes et de très grands requins de la finance, tandis que la masse infinie des gueux et sous-hommes végèterait et finirait par disparaître. Et vous autres, idiots utiles, seriez peut-être les premiers à disparaître, car vous finiriez par devenir gênants avec votre religion des « droits-de-l’homme » et autres stupidités métrosexuelles.

Si vous pensez que je délire, sachez -peu l’on noté- que le préfet de police Lallemand vient de donner le « la » avec sa carte de vœux :

lallemand-trotsky

Vous avez bien lu : une citation du communiste fanatique Trotsky : «Je suis profondément convaincu, et les corbeaux auront beau croasser, que nous créerons par nos efforts communs l’ordre nécessaire. (…) Sans cela, la faillite et le naufrage sont inévitables» – Léon Trotsky, le 21 avril 1918. L’Ordre ! Ne croyez pas qu’il s’agisse de l’ordre nécessaire à la vie d’une société : c’est bien de celui, totalitaire du « Big Brother » d’Orwell. Voilà qui ne doit guère étonner, venant de ce Lallemand. Inspiré par la Stasi ? Quant au « naufrage », nos misérables escrocs gouvernementaux l’organisent depuis longtemps, la France ressemble de plus en plus à un hybride entre la Nef des Fous et le Radeau de la Méduse.

Donc le ton est donné pour 2021. Alors, ce que je vais dire ne s’adresse pas à ceux de nos lecteurs qui, partageant nos idées, ont du courage pour résister et savent que dulce et decorum est pro Patria mori. À eux je souhaite la gloire que donne l’héroïsme. Je m’adresse aux sots, aux goulus, aux poltrons, aux jouisseurs, aux assistés qui consentent à vivre en esclaves, à tous ceux que l’ennemi s’acharne à faire oublier qu’ils sont nés hommes. Ce n’est pas un ridicule petit virus qui menace votre vie, ce sont les tyrans qui vous mettent en péril. Votre devoir est de vous battre comme des Hommes, faute de quoi vous périrez dans l’abjection. Je vous souhaite l’insécurité et la bagarre. L’insécurité, vous l’avez déjà, mais ne comptez pas sur l’État pour vous en protéger puisque lui-même l’organise ! Quant à la bagarre… Ah ! Elle demande d’abandonner son confort minable, son quotidien méprisable, ses élections truquées. Tout cela, de toute façon, ils vous en priveront, alors pourquoi refuser le sang, la sueur et les larmes, l’effort suprême pour redevenir des Hommes ?

Que 2021 soit l’année où fleuriront les maquis, quand les sabotages essaieront de faire dérailler la machine infâme de la tyrannie.

Sacha

 

 

Share
Cette entrée a été publiée dans A la Une. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.