Le Diable est menteur, criminel, donc progressiste, et n’aime pas les maths.

bill-gates-very-small« Ego sum spiritu qui semper negat » dit Méphisto à Faust ; « Je suis l’esprit qui toujours nie ; et c’est avec justice : car tout ce qui existe est digne d’être détruit ; il serait donc mieux que rien n’existât » voici quelques lignes de ce que Nerval a traduit de la première scène du Faust de Goethe. Je pense que telle est la devise des progresso-mondialistes, Schwob, Gates, Soros et consorts. Le Diable – son nom vient du vieux verbe grec διαβαλλω, diaballô, et désigne celui qui divise, désunit, trompe, calomnie- n’est-il qu’un mythe ou existe-t-il réellement, ne serait-ce que sous la forme de l’intempérance des désirs, voire de la perversion devenue moteur de la politique ? Chacun, selon ses croyances, décidera de la réponse.

Force pourtant nous est de constater la prodigieuse offensive du Diable, jusqu’à subjuguer la presque totalité du monde ouest-Occidental : Amérique du Nord, Europe. Il me plaît toujours de rappeler la fulmination de Saint Jean contre les Pharisiens :    « Vos ex patre diabolo estis : et desideria patris vestri vultis facere. Ille homicida erat ab initio, et in veritate non stetit : quia non est veritas in eo : cum loquitur mendacium, ex propriis loquitur, quia mendax est, et pater ejus. »(1) Satan ment, c’est sa nature. Il vous fait croire que nous pourrions changer l’Homme, c’est là le principe de l’utopie, laquelle se termine invariablement en tyrannie, pauvreté, esclavage et carnage. Il vous fait croire à un réchauffement climatique d’origine anthropique, mais il cache les énormes intérêts des banquiers pharisiens capables de tirer avantage d’un péché d’orgueil vous donnant l’illusion que vous êtes maître de la Nature, et de vos peurs. Il vous fait croire qu’une épidémie somme toute bénigne détruira l’humanité, et en profite pour séquestrer votre autonomie et votre dignité. Il est criminel, car ses manigances sont celles du Démovore, le dévoreur de peuples.

Bref : quelle que soit la forme sous laquelle il se manifeste, le Diable est. Voyez : hier, je vous parlais de mathématiques, en attribuant par erreur une imbécillité délétère à une université de l’Illinois, alors qu’il s’agit de l’Oregon. Allons plus loin : Satan prend les traits du sieur Guillaume, Bill Gates, la fondation de ce démon (Bill & Melinda Gates Foundation), nous apprend le site summit.news, soutenant une coterie d’activistes en matière d’éducation, en fait un conglomérat de vingt-cinq ligues de dégénérés appelé « A Pathway to Equitable Math Instruction ». Ces oligophrènes affirment en dépit de toute raison : « demander aux élèves de trouver la réponse correcte [en maths] est une pratique intrinsèquement raciste. » Fermez le ban ! Autrement dit : on a le droit de répondre n’importe quoi. Ce n’est pas avec cela que l’on peut envoyer des sondes sur Mars, mais peu importe à ces crétins, l’important est de ne pas être mathématiquement raciste ! Voilà qui est diabolique. Ils tombent mal, car travaillant actuellement sur les multiplicateurs de Lagrange appliqués aux Machines à Support Vectoriel en IA, les stupides sophismes de ces imbéciles m’ont mis en rage.

Je ne reviendrai pas sur ce que j’ai développé hier. Le Diable sait flatter les esprits faibles. Il fait mine de croire que l’échec en maths des « racisés » est dû à un racisme intrinsèque de la mathématique, tout en camouflant l’échec de certains Blancs (mais pourquoi alors nos facs de sciences sont-elles si vides et nos facs de « sciences humaines » si pleines ???) et la réussite de certains « racisés » en mathématique. Satan ne s’embarrasse pas de nuances lorsqu’il s’adresse à des imbéciles. En encourageant hier les « racisés » à étudier plutôt qu’à pleurnicher, je montrais que leurs « protecteurs » diaboliques leur refusent ce que, moi, je leur reconnais : la raison logique, la raison technique, la raison sociologique, le raison éthique. Le démon qui encourage le pleurnicheur fait coup double : d’une part il maintient ses prétendus « protégés » en état de sujétion, d’autre part il détruit ce qui fait la puissance de notre civilisation, la science. « Car tout ce qui existe est digne d’être détruit » dit Méphisto.

Vous trouverez ci-dessous l’article -en anglais- publié par summit.news (2).  Vous constatez le pouvoir de nuisance de Satan Gates, mais également celui de tous ses séides se déclarant « antiracistes » alors que ce sont les pires racistes, comme les « antifas » sont des nazis. L’idiotie risque de devenir la norme, il suffit parfois de lire les stupidités écrites par certains « trolls » dans les commentaires de vidéos à caractère politique sur Youtube (je suppose que cela doit être pire sur Fesse-de-Bouc ou Twitler, mais je ne fréquente pas ces machins-là). Vous y trouverez tout : la superbe, l’ignorance, la vacuité, la hargne contre toute pensée qui leur est contraire. Le terreau est fertile pour les manigances du Diable.  Ille homicida erat ab initio.

Ne cédons pas au désespoir. J’aime à la fin du roman de Steinbeck, À l’est d’Eden, cette parole : « timshel », tu peux ! Oui, nous vivons environnés de fous et de maudits qui par tous les moyens cherchent à nous embrigader dans leur œuvre destructrice. Mais, oui, nous pouvons vaincre ce mal : par la force et le courage !

Sacha

(1) « Le père dont vous êtes issus, c’est le diable, et vous voulez accomplir les desseins de votre père. Il a été homicide dès le commencement, et n’est point demeuré dans la vérité, parce qu’il n’y a point de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds, car il est menteur et père du mensonge. »

(2) The Bill & Melinda Gates Foundation is bankrolling an activist educational group that believes math is racist and that arriving at an objective answer is an example of “white supremacy.”

Yes, really.

A conglomerate of 25 educational organizations called A Pathway to Equitable Math Instruction asserts that asking students to find the correct answer is an “inherently racist practice.”

The organization’s website lists the Bill & Melinda Gates Foundation as its only donor.

“In fact, over the past decade, the Bill & Melinda Gates Foundation has awarded over of $140 million to a variety of groups associated with Pathway. Their “antiracist resources” are at the epicenter of a new training course for teachers offered by the Oregon Department of Education throughout the state,” reports National File.

“Three of the most prominent organizations receiving grant money from the Gates’ are The Education Trust, Teach Plus, and WestEd, all non-profit 501c organizations.”

Share
Cette entrée a été publiée dans A la Une. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.