La Nef des Fous reprend le large

0000256-ni-europe-ni-otan-smallAvant tout, ne pas écouter les baratineurs du Propaganda Staffel qui vont épiloguer sans rien savoir ni comprendre sur les chiffres de cette comédie burlesque des « législatives ». Reconnaissons un fait, extrêmement inquiétant : l’addition des macroniques (245 assis) et des brigands de la « nupes » (131 agités du bocal) montrent que l’anti-France est majoritaire à la chambre d’enregistrement. Si l’on ajoute les candidats LR à la soupe (61 macro-compatibles genre fluide), que Foutriquet ne manquera pas d’acheter, il n’y a pas de doute : l’ennemi atlantiste dispose potentiellement d’une majorité absolue. Tous ce qui va suivre dans cette nième représentation du théâtre d’ombres consistera en des combinaziones de circonstance pour faire voter telle ou telle « loi » scélérate. Du IIIe République, en pire.

Un coup pour rien, donc, et reconnaissons-le encore, l’entêtement autiste de la Le Pen à ne pas travailler avec Reconquête et autres patriotes n’a pas arrangé les crochets. Que son rassemblement ait obtenu 89 députés lui permettra de mettre un petit peu d’agitation à l’assemblée, ayant un groupe parlementaire, mais cela n’ira pas plus loin.

Tout cela a-t-il de l’importance ? C’est une farce divertissante à l’usage des gogos qui s’imaginent que la démocratie, c’est le vote et que le vote c’est bien. La vérité est ailleurs, les donneurs d’ordres sont ailleurs, à Davos, au Bielderberg, à la Trilatérale…, et au-dessus d’eux sont les oligarques genre BlackRock et autres malades mentaux milliardaires. Lesquels se fichent pas mal que l’on instaure le STO (Service du Traoré Obligatoire) ou que l’on ruine le peuple avec des sanctions-boomerangs et des épidémies provoquées. Ce qui les intéresse : se partager le cadavre d’une France morte le 24 avril.

Par contre, il me semble fondamental de considérer que 53,7% des inscrits ont choisi de s’abstenir. Je crois que personne n’est en mesure d’expliquer cela, moi pas plus que les autres. Dans mon propre cas, ayant voté Reconquête au premier tour, j’avais le choix entre la peste nupessienne et le choléra macronique ; le vote blanc n’étant pas pris en compte, je ne pouvais QUE m’abstenir. Des tas de gens ont dû se trouver dans cette situation, seules les options variant.

Je me plais cependant à penser que cette abstention massive ramène les résultats de la farce à leur vraie signification. Mon contact à l’Intérieur ne m’ayant pas encore transmis les données « exactes » (après manipulation !), je vous livre une estimation « à la louche » des pourcentages réels obtenus par les sectes politiques :

000000-premiers-chiffres-2e-tour-legis-2022

Pas de doute, le quorum n’a pas été atteint, donc cette élection ne vaut rien en termes de « majorité » et les partis ne pèsent pas bien lourd relativement au nombre des électeurs inscrits. Cela n’a par d’importance, car l’assemblée est un parlement-croupion. Rappelons que Caligulaminus n’a PAS eu les suffrages de 61,5% des électeurs. Par conséquent, tout cela est parfaitement illégitime et nous devrions comprendre que l’éthique nous commande de désobéir à ces institutions frelatées, quelles que soient leurs oukases.

Que pourra faire cette foule immense d’abstentionnistes ? Sont-ils des « Gilets Jaunes » potentiels ? Accepteront-ils d’être à nouveau sous le joug de mesures prétendument « sanitaires » ?  Se résigneront-ils à faire la queue dans les magasins, comme sous l’Occupation, pour récupérer de rares victuailles, ou à la pompe à essence pour payer le litre d’essence au prix du Numéro 5 de Chanel, tout cela en retour de sanctions imbéciles prises contre la Russie ? Sont-ils indécis, en attente de la reconfiguration du monde consécutive aux excès tyranniques des Occidentaux ?

Je ne sais ! J’espère un sursaut violent pour nous débarrasser de ces castes prédatrices et corrompues. Nous autres sommes prêts. Et les autres ? « Videmus nuc per speculum et in ænigmate » (Corinthiens I, 13 :12) ou comme aurait dit Alexandre-Benoît Bérurier : « fouette dent de scie ». Mais soyons attentifs, soyons prêts : Semper paratus.

Sacha

Share
Cette entrée a été publiée dans A la Une. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.