Méfaits et rodomontades

3000nazursulasmallNous n’écrivons guère, il est vrai. Tout simplement parce que nous détestons répéter tout ce qui se raconte à propos des chiffons rouges que le tyran Caligula Minus et ses sbires agitent devant le taureau-peuple. Il y a pourtant des saloperies grandioses méritant que l’on s’y arrête. Par exemple des fonds collectés pour une bonne cause mais versés à des comploteurs à solde. Par exemple une ordure de « journaleux » faisant la tournée des librairies afin de signaler les libraires diffusant des ouvrages étiquetés « complotistes » par les comploteurs. Les ennemis du peuple ne cessent de malfaire. Le phénomène a pris une telle ampleur que l’on perdrait du temps à tout pointer ; cette saturation fait que Twitter finit par donner le tournis.

Twitter, justement. Je désapprouve Musk pour le sombre projet « Neurolink », je l’approuve en revanche de faire fabriquer par ses équipes un contre-ChatGPT. Car le robot d’OpenAI est programmé de manière à être « woke », encourageant ainsi le formatage de personnages sans aspérités, parfaitement tarlopes, donc la naissance d’un monde de cons finis. Un Robot-Bavard musclé admettant toutes les opinions, tous les choix, serait un peu moins loin de l’humanité. Mais de toute façon, je désapprouve globalement l’emploi irréfléchi de ces robots-bavards, dans la mesure où ils encouragent la fainéantise intellectuelle, la paresse tout court, le laisser-aller.

Revenons à Twitter. Depuis son rachat par Elon Musk, les castes politicardes de tous les pays occidentaux font des cauchemars. Et pour cause, ce qui a déjà filtré des dossiers d’avant Musk montre l’indignité, la corruption, la malignité de ces castes et des gouvernements qui en sont issus. Et particulièrement les liens étroits entre l’état-profond yankee (CIA, FBI, deux officine très criminelles) et l’ancienne direction de Twitter. Or il semblerait que d’autres dossiers encombrants soient encore à publier. Cela n’aurait rien d’étonnant, les tyrans étant très bavards dans leur entre-soi, ils ne manquent pas de se confier de « petits » secrets diaboliques naguère encore protégés par « l’ancien » Twitter mais désormais menacés. Le tout étant que les révélations arrivent aux moments opportuns pour abattre tel ou tel tyran paré des plumes de la « démocratie ». En outre, les tyrans enragent de la liberté de ton et de parole que l’on trouve désormais sur Twitter ; cela les dérange, puisque l’on rencontre des opinions complètement à l’opposé des délires et fabulations que nous servent les médias achetés par leurs mécènes milliardaires euro-atlantistes. Où va-t-on, ma pôv’ dame, si l’on ne peut plus mentir à son aise !

Eh bien, qu’il tremble, ce trublion de Musk, car les flics numériques du machin européâstre vont faire des « descentes » dans le flux de Twitter. C’est la rodomontade de Thierry Breton, un gars dont j’ai jadis lu un bouquin se voulant technique, mais dont j’ai même oublié le titre tellement il était creux. Ce commissaire politique de l’européâstre commission clame à-peu-près ce verbiage : « Musk fera ce que nous voudrons ». Imbécile ! Imbécile aussi la harpie flicarde de l’audiovisuel public qui cacarde sur le même sujet mais sur le mode « indignée ». Gœbbels s’indignant de sa propre propagande, en somme.  Je vous invite à écouter le commentaire de Charles Gave chez André Bercoff sur Sud-Radio :

J’aime bien ce que dit tranquillement Charles Gave, c’est très bien analysé et percutant. Il sait que les gens de la caste sont des « corniauds », qu’ils soient banquiers ou politicards. Et cela nous montre la vacuité à la fois de Breton et du Politburo de Bruxelles. Car Elon Musk fera ce qu’il voudra, malgré les censeurs européâstres, ses équipes sont assez fines pour permettre aux abonnés de Twitter de contourner la censure. Mais j’aimerais bien qu’il déballe les « Twitter Files » avant la date du premier septembre, énoncée dans le diktat des européâstres.

Car le machin européâstre a de sombres projets. Nous savons, notamment par Virginie Joron, qu’ils sont embarqués obstinément dans la poursuite d’injections criminelles d’ARNm. Nous savons aussi qu’ils vont souscrire au diktat Gates-OMS de gestion des pandémies (vraies ou fausses !) selon la doctrine Fauci-Big Pharma, qu’ils préparent un euro numérique (contrôle total des populations via la monnaie de singe), qu’ils introduisent cette maudite taxe carbone -une extorsion fondée sur les mensonges climato-anthropiques du GIEC- qui a suscité en son temps la révolte des Gilets Jaunes. Tout cela dans un contexte économique désastreux consécutif au suivisme esclave au profit des impérialistes yankees dans l’affaire d’Ukraine.

Il faut que cette monstruosité européâstre disparaisse et que les peuples retrouvent leur souveraineté. De grâce, Elon Musk, si les dossiers de Twitter peuvent hâter cette fin, publiez-les vite ! Notre civilisation est à jamais diminuée, c’est normal à cause de tous les délires « progressistes » wokes qui la minent, mais elle doit survivre en paix aux côtés des autres civilisations. En s’amendant profondément.

L’imprécateur.

Share
Cette entrée a été publiée dans A la Une. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.