Conneries au fil de l’eau

Ya pas, les politicards sont parfaitement gerbés de la tronche. En ligotant le Fig’ (l’est plus ce qu’il était du temps du papa Wlady d’Ormesson !) je pointe trois grosses kolossales conneries :

1- La dinde poitevine continue à se prendre pour un homme politique : « Ségolène Royal, candidate aux primaires PS pour 2012, actuellement à la peine dans les sondages, a assuré ce soir qu’elle était « encore debout » et qu’elle n’avait « pas le droit d’arrêter » pour les « millions de gens qui (lui) ont fait confiance » et pour les femmes. » Ben rien qu’ça ! Quel est son tuteur pour se tenir debout, et en quoi est-elle cotée pour prétendre défendre autre chose que des rombiasses, elle la reine du même métal ?

2- Quand on vous bonnissait que foutre sur la hure au Kadaf’, c’était de la connerie en branche : « D’après un responsable de la branche maghrébine d’Al-Qaida, les villes d’implantation de l’organisation terroriste correspondent aux principaux fiefs de la rébellion, appuyée par la coalition occidentale. » Bé ouais ! On recommence la même connerie, en pire, qu’avec le Kossovo. Faut croire que le Morfalou et les cons chantant le « printemps arabe » ont du frometogom pérave dans le caberlot.

3- « A partir de mercredi, les buralistes français sont obligés de vendre des paquets portants des visuels dissuasifs. Cette technique, déjà utilisée dans une vingtaine de pays, est jugée assez efficace. » Pauvres nazes ! Il y a longtemps qu’on a montré la connerie de la chose, lisez dans notre ancienne édition, Du moût dans la corde à noeuds [09/05/2008] – Auteur : raymond, au http://chezraoul.subito-invenio.org/news/index.php?page=180&limit=10. Mais je les emmerde, moi, ces gugusses, et je fumerai comme je veux.

Ce pays devient une vraie pétaudière, et il est le temps d’y foutre le bordel. Ou alors que le dernier quittant ce foutoire prenne soin d’éteindre la calbombe en sortant.

Share
Cette entrée a été publiée dans A la Une. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.