Menteurs et spoliateurs

PinocchiollandeBon : qu’un zinc se crashe sur les Alpes, ça m’est égal. Á ceux qui me prendront pour un salaud, je répondrai : moins salaud que les socialistes qui dépouillent le peuple, ruinent le pays et protègent les massacreurs islamistes. Je n’ai pas d’empathie, mais c’est la faute à tous les gougnafiers qui veulent faire pleurnicher les gens à tout bout de champ et de chant afin qu’ils oublient les spoliations, injustices et misères quotidiennes que leur fait subir la caste des puissants. Á force, on en a ras le bol, de l’empathie et de l’épanchement sentimental. Moi, je ne pleurniche pas : je hais. D’une bonne, saine, sainte, généreuse haine populaire à l’encontre de la caste politique et de ses larbins médiatiques.

Bon, ceci dit, cette  histoire de crash, c’est plutôt romanesque tellement c’est bizarre. Les puissants du jour ont été, comme d’habitude, très prompts à écarter la piste djihadiste, comme lors de l’explosion d’AZF à Toulouse. L’effet a été immédiat : peu de monde les a crus. Et l’on vit fleurir sur Internet les raisonnements faramineux d’un tas de petits Sherlock Holmes du dimanche. Par exemple :

« Où en est le suivi de l’hypothèse terroriste d’une volonté d’écrasement sur le barrage de Serre-Ponçon et de l’encadrement de l’avion par deux avions de chasse français après l’alerte donnée par les contrôleurs aériens ». Et ceci : « Andreas Lubitz a traversé un épisode dépressif lourd en 2009 et a suivi un traitement psychiatrique. Depuis, il était sous traitement médical particulier et régulier.

C’est durant cette période en 2009 qu’il aurait commencé à fréquenter des milieux islamo-djihadistes. C’est ce qu’écrit, en allemand, Michael Mannheimer, sur German PI-News. Son analyse a été reprise, en anglais, sur speisa.com et sur divers autres sites Internet anglophones (voir liens vers sources en bas de page).

Il faut ici admettre que la version officielle du crash de l’A320 Germanwings, crash volontairement provoqué par Andreas Lubitz, cette version officielle, donnée par les autorités françaises, est assez étrange. Selon cette version, Andreas Lubitz aurait eu une respiration calme et régulière jusqu’au moment de l’impact. On trouvera toujours des experts médicaux pour avaliser cette thèse. Mais il n’en demeure pas moins qu’elle semble invraisemblable.

Pendant huit longues minutes, soit jusqu’au moment du crash, et, malgré les hurlements des 149 passagers, Andreas Lubitz aurait gardé une respiration calme et régulière, sans prononcer un seul mot. Autre élément étrange : Andreas Lubitz aurait réussi à cacher aux services médicaux de la Lufthansa, propriétaire de Germanwings, qu’il prenait des médicaments prescrits par un psychiatre. On se demande bien quelles autres surprises nous réservera cette affaire dans les jours et semaines à venir. Une chose est certaine : les officiels font tout pour écarter une éventuelle piste djihadiste. »

Les internautes ont beaucoup d’imagination, on le voit. Ce qui importe est que les gens n’ont plus aucune confiance dans ce que racontent les puissants, Guides et Illuminés. Voilà qui n’a rien d’étrange ; les puissants mentent pour mieux spolier et asservir, le fait est connu depuis des siècles. L’étrange est qu’il y ait encore, malgré toutes les déclarations spécieuses ridicules, des naïfs pour leur accorder foi. Mais comme ils savent au plus haut point dresser des décors Potemkine, répandre des écrans de fumée, brouiller les radars (si encore ils s’en prenaient aux cinémomètres routiers !), raconter d’indigestes salades, un nombre croissant de citoyens ne se laissent plus abuser. Toutefois, puisque la vérité n’est jamais révélée, les gens restent sur leur faim, d’où les romans policiers à la petite semaine.

Il est vrai qu’en période électorale, surtout quand le régime se trouve fortement contesté et placé en mauvaise posture, les taux de mensonge et de dissimulation dépassent les proportions admissibles. Les puissants rasent les murs et cachent leurs tristes exploits. Tenez, une infamie proprement stalino-fasciste soigneusement camouflée mais qui commence (il était bien temps !) à faire le « buzz » sur Internet : une loi scélérate va hyper-taxer les propriétaires de terrains constructibles dans les agglomérations où il y a des déficits en logements… sociaux. Manigance infecte, dont l’origine est UMP, mais soigneusement peaufinée par la Duflot lorsqu’elle était ministre, et reprise par celle, Pinel, qui lui a succédé. Les socialistes et leurs complices osent tout, c’est même à cela qu’on les reconnaît. Quand je dis que le socialisme, c’est la spoliation, en voilà une belle illustration. On dépouille les citoyens, et sur leurs dépouilles opimes on va édifier les citadelles du « vivre ensemble », la cohabitation forcée avec des communautés inassimilables.

Comme tous les patriotes, j’espère que demain dimanche 29 mars 2015, les socialistes perdront des centaines de cantons. Mais ne nous y trompons pas : ils n’auront aucune honte à demeurer au pouvoir. Ils ne se sentiront pas même vraiment menacés par « l’alternance » que leur prédit le Morfalou de l’UMP, puisque ce sera bonnet blanc et blanc bonnet. Mieux que ça : ils en profiteront pour accomplir le vœu des eurocrates, celui de supprimer les départements et regrouper les communes, afin de détruire définitivement cette démocratie locale qui, décidément, donne de trop mauvaises idées aux sujets de la république socialiste soviétique. Ils ont bien compris, eux, ce que disait Tocqueville : « C’est dans la commune que réside la force des peuples libres. Les institutions communales sont à la liberté ce que les écoles primaires sont à la science : elles la mettent à la portée du peuple ; elles lui en font goûter l’usage paisible et l’habituent à s’en servir. Sans l’institution communale une Nation peut se donner un gouvernement libre, elle n’a pas l’esprit de liberté. » La démocratie locale gêne les Guides et Illuminés ? Qu’à cela ne tienne, on va l’exproprier.

Allons voter, j’irai aussi, mais je vous dis que la solution n’est pas dans les urnes.

Raymond

Share
Cette entrée a été publiée dans A la Une. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.