Pas de confiance pour le sire de Neuilly

SarkoSavantFouCette maudite période des vacances aoûtiennes est propice aux coups fourrés gouvernementaux, donc nul doute que nous allons en subir les conséquences, tant il est vrai que le gouvernement de rencontre ment, trompe et jette de la poudre aux yeux des citoyens qui en redemandent, les imbéciles !

Mais en attendant, faute de petits âneries politiques hollandiennes à gloser, les folliculaires du Propaganda Staffel font flèche de tout bois pour bien endormir les gens. On nous rebat les oreilles avec un lion abattu au Zimbabwe par un dentiste américain moyennant une forte taxe d’abattage payée au tyran local, Mugabe. Et crétins de glapir, exigeant même la tête du dentiste. Ces hurleurs préfèrent certes un crétin de lion aux victimes de « l’état » islamique sur le sort desquelles ils sont très généralement muets. Ainsi va le monde. Côté invasion, on nous dit que quelque 700 envahisseurs auraient rejoint leur Créateur au cours d’une traversée vers les rivages trop hospitaliers de l’Europe. Là encore, les crétins de la bien-pensance versent des larmes de crocodiles. S’ils pensaient un seul instant que ces envahisseurs sont attirés par le mirage du « social » leur procurant gratuitement le confort, ils seraient moins pleurnicheurs. Moi, j’en ai soupé, de la commisération et de la compassion sur fond d’autodestruction en expiation d’une prétendue « faute originelle », qu’elle soit adamique ou politique. La pitié ce n’est pas mon credo, et je partage bien les idées de Nietzsche dans sa Généalogie de la morale. Á bas les morales d’esclaves !

Dans un autre ordre d’idées, mais non sans rapport, j’ai lu l’édition du 6 au 19 août de Valeurs Actuelles. L’hebdomadaire change de propriétaire, ce n’est pas trop fait pour me rassurer, même « s’ils » ont conservé  de Kerdrel à la direction. Pour combien de temps ? Je crains que le seul journal de vraie droite ne devienne lui aussi, petit à petit, une feuille politiquement correcte, peut-être au service de Sarkozy et ses « républicains » en peau de lapin. Nous verrons à l’usage.

Justement, Sarkozy (dit « Morfalou » par mes amis) est interviewé dans ce numéro. « Du parler vrai naîtra la confiance », cite l’article dans son titre. C’est vraiment mal engagé : ce n’est pas des paroles que nous attendons, mais des actes intelligents et salvateurs. Kerdrel et Lejeune, les interrogateurs de Morfalou, ont totalement perdu leur temps, car il n’y a RIEN, dans les bavardages sarkozyens, qui puisse susciter même un atome de confiance. C’est du vide, le gloubiboulga de Casimir. En veut-on quelques exemples ?

1- Son officine est « face à un FN embourbé dans sa guerre familiale, si loin des préoccupations des Français ». Peut-être, mais le sire de Neuilly les connaît-il, lui, ces sacro-saintes « préoccupations » dont l’ensemble de la caste politique se moque éperdument ?

2- Dans la lutte contre les barbus de « daesch », il déplore qu’ »on ne se donne pas les moyens de gagner ». C’est vrai, mais on attend une autocritique : qui a déstabilisé la région avec pour conséquence la livraison des armes libyennes aux fous de dieu ? Qui est stipendié du Qatar, grand financier des criminels islamiques ?

3- Contre l’immigration clandestine, il prétend avoir mené une lutte « déterminée ». En fait, il n’a rien fait de décisif. Maintenant, il veut une « véritable politique d’immigration européenne ». Bel aveu : Tel Toinette dans le Malade Imaginaire, il clabaude « l’Europe… L’Europe, l’Europe, vous dis-je ! », comme si l’entité européâstre était capable d’autre chose que d’ouvrir encore et toujours les portes à l’invasion. « Il faut donc aller beaucoup plus loin dans ces domaines », assène-t-il. Certes, mais il se garde bien de détailler les mesures nécessaires !

4- Pour pêcher des voix, « la question, aujourd’hui, est celle de la confiance, pas de susciter un espoir fictif » Oh ! Le menteur ! Il se paie et nous paie de mots, mais il n’y a pas trace de mesures concrètes. Certes, « le fonctionnement de la zone euro comme celui de l’Europe doivent être intégralement repensés », mais on attend qu’il nous dise comment et contre qui et quoi. Pour l’éducation nationale, « la question centrale est celle de la place des maîtres » : erreur, c’est de centrer sur les contenus et leur acquisition et non sur les moutards, et restaurer l’autorité ; mais cela n’est pas évoqué. Comment mettra-t-il les syndicats à la niche, comment forcera-t-il les parents des racailles à faire respecter l’école ? Silence ! Il admet du bout des lèvres que le « modèle Français » n’est plus viable, qu’ « il s’agit de la refondation d’un modèle, ne nôtre, qui ne correspond plus au monde d’aujourd’hui » Bien entendu : mais comment, sire Morfalou, allez-vous vous y prendre ?

5- Sur cette réforme du « modèle », au moins, c’est clair, la réponse est « État ! État ! État ! » Il y a 10,3% de chômeurs, et « si avec ce chiffre-là, on ne se demande pas comment protéger, donner un emploi, dispenser une formation et indemniser », c’est fichu. Relisez bien : pour le sire de Neuilly, la solution est… l’étatisme, censé protéger, donner des emplois, former, indemniser. Voilà qui ressemble furieusement au « modèle Français » dont il nous disait, plus haut, qu’il fallait le réformer, non ? Ce CONservatisme se vérifie lorsqu’il répond à la question : « existe-t-il une alternative au sang et aux larmes qu’on prédit régulièrement aux Français ? » : « Je refuse ce discours, le choix n’est pas entre la dureté et la gentillesse (…) voilà pourquoi je préfère les termes de vérité et de confiance. » Bref : pas question de parler vrai aux Français, pas question d’effort, on s’efforcera, comme par le passé, d’acheter la « paix sociale »… qui n’existe pas !

6- Certes, il n’a pas tort de dire que le programme de Le Pen Marine – Philippot, en matière d’économie, « est le même que celui de M. Mélanchon », mais on attend qu’il nous dise quel serait le sien. Ah ouiche ! « je veux dire aux Français tentés par le Front National que la droite républicaine aura dans les deux ans qui viennent les seules réponses crédibles, sérieuses et efficaces aux problèmes de notre pays ». On en tombe sur le séant : quoi ! Les solutions sont connues, elles sont appliquées ailleurs, et il faudrait deux ans aux « républicains » pour les concocter ? Mais de qui se moque-t-il ?

Le reste, c’est de la cuisine : les ridicules « primaires »,  sa propre candidature etc… Franchement, il n’y a RIEN dans cette interview. Le sire de Neuilly pratique exactement le même jeu d’enfumage que le sire de Tulle. Quiconque prétendra que Sarkozy a « changé » sera menteur et fourbe ! Il n’est pas possible de faire confiance à ce personnage qui a trahi notre vote de 2005 avec le traité de Lisbonne, qui demeure farouchement étatiste, européâstre (il n’a pas été beaucoup question de l’Europe), atlantiste (la question n’a même pas été abordée) Otanien et stipendié du Qatar.

C’est là la maladie dont nous périssons : une caste politique médiocrissime, juste capable de débagouler, mais sans projet pour le pays, sans l’amour de Notre Dame La France, tout juste capable de nous laisser envahir et dissoudre dans le conglomérat européen et atlantique.

J’ai trouvé je ne sais plus où (en fait ici ) outre un fort joli bilan du règne du sire de Tulle, une grille permettant de reconstituer la totalité des discours hollandiens – et cela pourrait tout aussi bien s’appliquer à Morfalou qu’à n’importe quel membre de la caste politique.

langue_de_bois-9a732

En partant de n’importe quelle ligne de la colonne de gauche et en vous déplaçant en (ligne, colonne) de colonne en colonne vers la droite, vous pouvez produire un grand nombre de combinaisons de quatre cellules correspondant à une période oratoire. Génial, non ? Tout ça avec les mêmes séquences verbales, sans en changer un iota. C’est ainsi que les « communicants » (quelle dérision que d’employer ce terme !) de la caste politique fabriquent leur verbiage creux, c’est-à-dire de la cœliodoxie destinée à vous payer de mots et surtout à ne pas agir ! Essayez, parler Propaganda Staffel est facile, et regardez également la vidéo de Frank Lepage sur la même page du site.

Nous ne sommes pas près de sortir du gouffre !

Sacha

Share
Cette entrée a été publiée dans A la Une. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.